Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

L’actu de Blick Bassy

Blick Bassy, boss bassa .

On le pensait musicien, on le découvre romancier. Jamais là où on l’attend, cet anticonformiste camerounais cultive sa singularité avec succès.

Quitter le continent et s’installer dans un petit village du nord de la France, pour donner plus d’envergure à une carrière artistique… Peu d’Africains y songeraient tant cela paraît incongru, certains même en riraient aux larmes. Le bluesman camerounais Blick Bassy, lui, a sauté le pas. Arrivé dans l’Hexagone en 2005, il a posé ses valises sept ans plus tard à Cantin, bourgade de 1 500 habitants située à une dizaine de kilomètres de Douai. Il y possède « une petite maison, un peu de terre, un peu d’eau, des lieux pour flâner… »

De Douai au Cameroun, le voyage de Blick Bassy passait par une photo de Skip James .

D’une sobriété élégante, scintillant de soul et de swing, le troisième album de Blick Bassy, Akö, réinvente le blues. Comme il a de la suite dans les idées – et dans les couleurs –, le musicien en offre la primeur au festival Banlieues bleues, qui l’invite à jouer, le 8 avril, à la Dynamo, à Pantin (Seine-Saint-Denis). Akö paraît sur le label de bon goût No Format. Ses mélodies sont fluides et gracieuses, colorisées par un violoncelle (Clément Petit), un trombone (Fidel Fourneyron), les samples astucieux de Nicolas Repac, une pincée d’harmonica (Olivier Ker Ourio).

BLICK BASSY «Je chante en Bassa pour sensibiliser à la préservation des langues» .

Le Camerounais, auteur d’un troisième album fortement teinté de blues, évoque sa trajectoire, de l’Afrique au Nord-Pas-de-Calais.

La déformation professionnelle voulant qu’il faille rattacher toutes les sonorités à une catégorie, on sera spontanément tenté de caser celles de Blick Bassy dans le fourre-tout ultime des musiques du monde. L’inspiration du chanteur et musicien camerounais apparie pourtant plus au blues, tel qu’exalté dans son troisième album, Akö, éclos au printemps et loin d’être fané à l’heure d’une tournée automnale de bon aloi.

Akö, Blick Bassy .

On connaissait sa voix perchée, son phrasé alerte et son joli folk bassa. Avec ce troisième album, toutefois, Blick Bassy bascule dans une autre ­dimension, quelque part du côté du Mississippi, hantée par le fantôme de Skip James. De ce bluesman, disparu en 1969, le songwriter camerounais, métamorphosé, adopte la modernité dépouillée et l'émouvant falsetto.

Blick Bassy: «I want to expose the dangers of the immigration dream» .

The Cameroonian singer-songwriter draws on figures from Miles Davis to African freedom fighters to produce his soulful, melodic sound – but it wasn’t until he moved to France that he felt truly close to the ‘amazing country’ he left behind

A few years ago, the Cameroonian musician Blick Bassy put out an appeal on Facebook. He was, he wrote, looking for a home – somewhere away from Paris, where he had lived since 2001, but which was becoming increasingly uncomfortable to him. “There were practical issues,” he says. “You’re a musician, you need to practise and what can you do in a small flat in Paris, with neighbours? But also I needed to be away from the city, close to earth and close to nature.” ...